Aménager les seuils pour l’anguille certes, même si la civelle ne devient jamais anguille?

L’information serait-elle arrivée à l’AFB au sujet de cet impact durable récurrent? La civelle braconnée est la première espèce halieutique d'exportation !

Selon Sustainable Eel Group (SEG), près de 30 tonnes de civelles seraient exportées illégalement vers le marché asiatique. Soit une valeur estimée à près de 100 millions US$ ! (*) Ce qui fait de la civelle de contrebande, le premier produit de la mer exporté par la France !

N’y aurait-il pas une relation directe de cause à effet sur la réfaction de l’anguille dans les cours d’eau ? La question tabou n’est jamais posée dans la France « pensant uniquement dulçaquicole ».

Cette ponction redoutable depuis des années doit pourtant avoir des impacts sur les stocks ?

Le sujet international compliqué est ignoré, car les cibles franco-françaises officielles sont ailleurs : ce sont les seuils en travers des cours d’eau qui doivent être aménagés conformément à l’art L. 214-17 du Code de l’environnement.

Cela devrait éradiquer le braconnage et la résurrection de l’anguille dans nos cours d’eau. C’est la croyance officielle.

 

(*) Plus de 3000 US$ le kilo ! Prix de la civelle à la hausse sur le marché international : Expectations high for 2016 elver catch, prices

http://bangordailynews.com/2016/03/19/business/expectations-high-for-2016-elver-catch-prices/

 

Sustainable Eel Group (SEG): http://www.sustainableeelgroup.org/

 

https://www.google.fr/search?ei=YtAMWsOhHIKka6GvmPgJ&q=civelle+contre+bande&oq=civelle+contre+bande&gs_l=psy-ab.12..33i160k1.34619.38851.0.43373.13.13.0.0.0.0.428.1526.10j2j4-1.13.0....0...1.1.64.psy-ab..0.8.1085...0j0i67k1j0i10k1j0i22i30k1j33i22i29i30k1.0.vt1qOKbSd5c

Les commentaires sont fermés.