Le poisson, un secteur-clé de l’économie mondiale

La croissance à deux chiffres depuis de nombreuses années résulte d’une augmentation constante de la demande des marchés. Ce ne sont ni la pêche ni l’aquaculture qui sont « en cause » mais le résultat de ce besoin : c’est la loi de l’offre face à d’une demande exponentielle. Les auteurs reprennent en (suite…)

Les poissons ressentent-ils la douleur ?

Cette question refait surface régulièrement mais l’homme reste dans le déni. Imaginer que le poisson puisse souffrir nécessiterait de modifier nos pratiques d’élevage, de capture en mer, de manipulations diverses et de pêche de loisir. Il est plus confortable intellectuellement de prétendre que le poisson ne ressent pas la douleur (suite…)

TAF : projet de décret relatif à l’extension de la partie marine de la réserve naturelle nationale des Terres australes françaises

Il faut tout d’abord saluer cette avancée dans la protection marine française : près de 120 000 km² en « protection renforcée ». C’est une révolution dans nos habitudes attentistes. En effet, jusqu’à ce jour, seul 0,22% des eaux françaises bénéficient d’une protection renforcée. Cela permet à la France d’honorer la biodiversité de son (suite…)

l’UE s’est lourdement trompée

Maria Demanaki a reconnu les erreurs stratégiques au sujet de la PCP (Politique commune des pêches). L’UE, n’ayant pas mené d’études prospectives robustes, a surtout cédé au diktat des lobbies qui ont pu engranger des profits colossaux en spoliant les ressources naturelles. Aucun impact pour les députés européens : tout va (suite…)

Bilan des audits territoriaux de la mise en œuvre des politiques de l’eau et de la biodiversité 2010-2015

Et un de plus… ces audits aux conclusions inconséquentes voire désinvoltes, ignorent systématiquement les impacts directs sur les propriétaires lampistes et tous leurs effets collatéraux : techniques, économiques et sociaux. Des dimensions hors de portée des audits qui se succèdent. Celui-là s’apparente, à part deux ou trois départements du centre de (suite…)

Zones humides : pour un million d’hectares assainis, le curseur légal expiatoire tombe désormais… à 1000 m².

Une appréciation administrative à géométrie variable des zones humides selon les époques : de leur prétendue inutilité à leur sauvegarde dogmatique, nonobstant leurs réels intérêts environnementaux au fil des siècles. De la frénésie légitime d’après-guerre à valoriser le moindre m² du territoire national dans un premier temps, de l’absence totale d’études (suite…)

Impact cumulé des retenues d’eau sur le milieu aquatique: une expertise Irstea-Inra souligne les incertitudes

A la demande du Ministère de l'Ecologie en 2013, une expertise scientifique collective a été requise auprès d’Irstea, en partenariat avec l’Inra et l'Onema, concernant l’impact cumulé des retenues d’eau sur le milieu aquatique. L’étude de ces impacts est normalement exigée avant la création de nouveaux ouvrages. Problème : les (suite…)